Oui, Mai! – par Daniëlle De Wilde

S’ajuster consciemment aux rythmes de saison par un éco-rituel fait partie d’une palette de savoir-faire qui permet de se connecter à la Vie et à la joie d’être vivant.
Le désenchantement, la fatigue, le cynisme ambiant peut être conjuré par des ‘célébrations’ activant les 4 éléménts en nous.

En Europe avant que le 1er mai ne devienne la fête du travail la coutume était de planter un arbre, en symbole de prospérité.

Beltaine est la fête du changement du rythme de vie. Du rythme hivernal, on passe au rythme estival. La célébration marque ce passage tant physiquement que spirituellement.
Beltane est aussi la période de prédilection pour les rites de passage entre les périodes froide et chaude, entre l’obscurité et la lumière, entre la mort symbolique et la re-naissance .
Beltaine (Bealtaine, Beltane ou Beilteine) est la troisième des quatre grandes fêtes religieuses de l’année celtique.
Mettre son attention et son intention pour marquer la fin de la saison sombre et le début de la saison claire peut nous donner un sentiment de participation active. Dans notre zone d’influence surtout après tous ces moments ‘hors contrôle’ que nous avons vécus.
Traditionnellement célébrée la nuit du 30 avril au 1er mai Beltane, Belteine ou Beltaine est la fête du feu et de la lumière.
Fête du premier mai, Veille de mai, Roodmas, Nuit de Walpurgis, Cethsamhain, Whitsun or Old Bhealltainn, Bealtinne, Walburga, Eté celte…elle était en fait célébrée lors de la première floraison de l’aubépine.

Bel signifie « brillant », référence à Belenos et Belisama, le couple brillant des Dieux gaulois. Tous deux représentent la jeunesse, le soleil et le feu.
Teine signifie « feu ».
Les celtes avaient pour habitude de célébrer la nuit cette fête rituelle en l’honneur du renouveau de la lumière rayonnante, la victoire du jour.

Aujourd’hui, nous entrons dans la partie claire de l’année qui durera jusqu’à Samonios.
Le Feu de Bel est un feu bénéfique. Les druides le créaient par leur magie et leurs incantations. Et il était d’usage en Irlande qu’ils fassent passer les troupeaux de bétail entre deux feux pour qu’ils les protègent toute l’année.
Le Feu de Beltane est un feu puissant, sacré et fort, celui qui l’allume est une personne de pouvoir. Sa fonction est loin d’être anodine…

Beltaine marque une rupture dans l’année, on passe de la saison sombre à la saison claire, lumineuse, c’est aussi un changement de vie puisque c’est l’ouverture des activités diurnes : reprise de la chasse, de la guerre, des razzias, des conquêtes pour les guerriers, début des travaux agraires et champêtres pour les agriculteurs et les éleveurs.

La tradition veut que l’on se lève avec le soleil pour cueillir des fleurs, des rameaux verts (symbole de la Déesse) pour servir de décoration rituelle ou pour se parer.
Une autre coutume consistait à faire passer les troupeaux entre deux feux, dans lesquels brûlaient si possible des branches de chêne. Le bétail était alors protégé des épidémies jusqu’à l’année suivante, et on pouvait l’emmener paître dans les prés.

On sautait entre deux feux pour s’assurer une bonne destinée, un bétail en bonne santé, de la prospérité, et la fertilité au sens propre comme au figuré. Les gens dansaient pour célébrer le retour du soleil, de la nature fertile et vivante, les espoirs réalisés etc. Ils se promenaient aussi avec des torches pour encourager le soleil à continuer son ascension en réchauffant la Terre.
Sautons, dansons! Nous en avons bien besoin.
Les feux de Beltane ont des vertus purificatrices et fertilisantes.
En Europe avant que le 1er mai ne devienne la fête du travail on avait pour coutume de planter un arbre le premier mai en symbole de prospérité.
Jadis, en Angleterre, on plantait des arbres de mai dans la Terre mère en tant que symbole phallique célébrant l’union de la Déesse et du Dieu.
C’est le commencement de l’été celte. L’arbre de mai était un pin communal que l’on avait décoré lors de Yule et qui avait perdu la plupart de ces branches à cette période de l’année. On y accrochait en hauteur des rubans rouges et blancs (on peut y mettre aussi des fleurs, des guirlandes de plantes etc). En effet le rouge peut représenter le Dieu du Soleil ou la Déesse dans son aspect Femme-Mère (sang/règles/perte de virginité/accouchement) et le Blanc la Déesse Vierge.
Les participants prenaient un ruban (rouge pour les hommes et blancs pour les femmes) et dansaient autour du mat. Les rubans tissaient ainsi une sorte de canal symbolique de la naissance entourant le mat phallique. Le tout étant l’emblème de l’Union du Dieu et de la Déesse.

C’est en premier lieu une fête de fertilité soulignant la renaissance de nature que devient évidente. Le pouvoir des esprits élémentaires (fées, elfes, gnomes, ondines, salamandres etc.) devient plus important et atteint son apogée lors de la fête du Solstice d’été.
C’est un moment magique qui, comme Samhain, voit le voile entre les mondes se lever pour nous permettre de rencontrer l’invisible et faciliter l’entrée dans les états modifiés de conscience.

Et même si ces symbôles ne nous évoquent plus tout ce que cela évoquait chez nos Anciens et Anciennes, l’important est de souligner les cycles et de se connecter à ceux de la nature.

Un exercice de coaching

Se connecter aux Éléments de la Nature peut nous aider à nous aligner:

  1. Touchez votre index avec votre pouce et dîtes merci LA TERRE
    Demandons à l’Élément Terre d’absorber l’énergie lourde que nous avons accumulée et de nous fournir stabilité et solidité.
  2. Touchez votre majeur avec votre pouce et dîtes merci à L’EAU. La connexion avec l’Eau peut se faire face à un verre d’eau ou une étendue d’eau, sous la douche ou sous la pluie. Demandons à l’Élément Eau de laver les émotions qui ne nous appartiennent plus. Demandons-lui de nous transmettre ses qualités d’adaptabilité, sa souplesse dans le changement, et sa capacité d’être en harmonie avec son environnement.
  3. Touchez votre annulaire avec votre pouce et dîtes merci à L’AIR. La connexion avec l’Air peut se faire où on veut juste par de profondes respirations conscientes. Demandons à l’Élément Air de bénéficier de son pouvoir de transformation, de nous accorder le mouvement, la variété, des idées nouvelles et une multitude de manières de les accomplir.
  4. Touchez votre auriculaire avec votre pouce et dîtes merci au FEU. – La connexion avec le Feu peut se faire face à une bougie ou face au Soleil. Demandons à l’Élément Feu la purification la plus opportune et la transformation qui en découle.

> Soirée Info & Speed Coaching en ligne le 08 juin 2021 au BAO

> Retraite « Célébrer la vie, reconnexion à soi, à l’autre, à la nature »

> Masterclass burnout 12 & 13 juin 2021

> Ateliers et Stages BAO-Elan Vital 

> Formations longues (Explorer – Discoverer – Expert – Voyager )



Catégories :Actualité Ecole Elan Vital, Ressources Coaching

Tags:, , , , , ,

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :