comme vous avez toujours accepté les saisons qui traversent vos champs