« L’Impermanence » – par Catherine Baele

 

C’est un thème qui me fascine depuis un certain temps. Au niveau de la réflexion et de la logique cela parait une évidence que tout change tout le temps.Lao Tseu nous l’a transmis il y a près de 2500 ans « Il n’y a qu’une seule chose qui ne change pas, c’est le changement ». En observant la Nature cela parait aussi une évidence.

Et pourtant…

Nous voyons les êtres et les objets d’une manière irréaliste. Les choses changent d’instant en instant, mais elles nous apparaissent constantes et immuables. C’est pourquoi nous sommes bouleversés quand elles s’arrêtent.

Nous pouvons bien dire : » Toutes ces choses sont impermanentes », nos paroles ne concordent pas avec notre opinion foncière qui considère, à tort, notre corps et ceux que nous aimons comme immuables. Cette idée irréaliste nous fait souffrir, car nous attendons des choses et des gens ce qu’ils ne peuvent donner. Ceux que nous aimons ne peuvent vivre indéfiniment, une relation ne reste pas la même, notre corps se transforme.

Alors, nous sommes perpétuellement déçus quand nous devons nous séparer des personnes dont nous nous soucions, quand ce que nous possédons se casse, quand notre corps s’affaiblit ou vieillit. Si nous nous faisions une idée plus réaliste de ces choses et si nous acceptions leur impermanence, non pas seulement en paroles mais de cœur, il ne nous viendrait pas ce genre de déception, de souffrance.

Le moment où je ressens le plus l’impermanence c’est quand je participe à une retraite en silence et que rien n’a changé des circonstances extérieures et pourtant mes sensations corporelles et émotionnelles changent d’instant en instant. Dans ces moments je « vis » l’impermanence de l’intérieur.

La pleine conscience m’aide à accueillir l’impermanence. Je pense que je pourrai apprendre à être présente, vraiment présente toute ma vie.

Cette sagesse universelle m’inspire à prendre du recul par rapport à mes pensées, à mon esprit parfois tellement agité, emporté régulièrement par des pensées anticipatives.

Chaque matin et à certains moments de la journée, m’arrêter et respirer.

La mindfulness m’aide aussi à réaliser des choix de vie en pleine conscience, en cohérence avec mes valeurs profondes.

Pour vivre nos vies de façon plus consciente et éveillée, Jon Kabat Zinn a élaboré un programme de réduction du stress basé sur la pleine conscience qui, en huit semaines, permet à de nombreuses personnes de mieux vivre le moment présent, gérer de façon plus efficace les situations sources de stress et développer plus de sérénité, de paix.

Il reste quelques places pour le cycle de 8 semaines qui commence le 11 mars les vendredis matins à Rixensart : https://elanvital.be/cycle-de-mindfulness/

Catherine Baele Sr. Coach BAO-Elan Vital



Catégories :Actualité Ecole Elan Vital, Ressources Coaching, Témoignages

1 réponse

  1. Wouah Catherine, génial. Je me permets juste une réflexion personnelle. L’impermanence est pour moi un concept fondamental. Lao Tseu et le taoïsme, le bouddhisme aussi sans oublier les grecs (Héraclite), et pas que. CE concept gagne à être approfondi au travers de la méditation bien entendu. Mais la méditation de base au sens de Jon Kabat Zinn s ‘y prête-elle vraiment ? Comme porte d’entrée probablement mais au-delà ? Bien amicalement.

Répondre à Angelo Antole Annuler la réponse.

%d blogueurs aiment cette page :