« J’ai appris » – par Sébastien Lopez

“Je suis arrivé à la conclusion effrayante que c’est moi le facteur décisif.
C’est mon approche personnelle qui crée le climat.
Mon humeur du jour détermine le temps qu’il fait.
Je dispose d’un énorme potentiel pour rendre la vie désastreuse ou agréable.
Je peut être un instrument de torture ou une source d’inspiration, je peux humilier ou élever, blesser ou guérir.
Dans chaque circonstance, c’est de ma réaction que dépendra si une crise se résout ou se dégrade, si l’être humain s’humanise ou se déshumanise.”

– Goethe –

J’ai appris

 Depuis que mon aventure BAO-Elan Vital a commencé, j’ai appris :

  • à prendre du recul dans des situations difficiles,
  • à positiver encore et encore,
  • à analyser et comprendre les comportements et les réactions des autres

mais aussi et surtout à gérer mes propres émotions.

Les 5 émotions de base et leur intention positive

La peur : signale la présence d’un danger, invite à nous informer, à réfléchir, à anticiper, … à nous préparer. 

La colère :  émotion de réparation face à la frustration et à la blessure. Elle restaure l’intégrité de l’organisme face au manque. Elle est au service du sentiment d’intégrité et de l’harmonie. Elle invite à repositionner les limites de soi.

La tristesse : est déclenchée par la perte, toute perte, d’un être cher, d’un espoir, d’un organe, de sa santé, d’un objet, d’une illusion … Elle effectue un travail d’intégration et de réparation qui permet l’acceptation de la réalité. Elle lave la blessure et permet le deuil, la clôture, le lâcher prise.

Le dégoût : une réaction de rejet de ce qui est nocif ou nous salit, intimement lié à la violation et à l’abus. Viol du corps, de l’intimité, de l’intégrité d’une personne ou de ses valeurs. Il nous invite à rejeter ce que nous ne voulons accepter en nous, ce qui ne nous appartient pas.

La joie : est liée au plaisir de recevoir et de donner, de partager et aux sentiments de réalisation de soi, d’adéquation et d’appartenance. Elle naît du sentiment d’être relié.

Avant, ado, lorsque quelque chose n’allait pas, la colère prenait place dans tout mon corps et je devenais violent physiquement et verbalement. Le seul moyen pour moi pour  extérioriser cette émotion qui me submergeait était de frapper ou insulter la personne qui avait réveillé cette colère.

Puis j’ai réussi à ne m’en prendre aux autres mais aux objets : je cassais tout sur mon passage jusqu’à ce que la colère s’en aille.

L’adulte que je suis devenu regarde aujourd’hui avec bienveillance ce jeune homme qui ne pouvait faire autrement et je suis content d’avoir gagné en self control. Cette colère avant inévitable, je la vois arriver de loin, et même lorsque la « sonnette d’alarme » retentit, j’arrive à lui donner moins d’importance et à me composer, à la comprendre, à l’atténuer et la transformer en tout autre chose.

Grâce à mon parcours de coach, J’ai également découvert sur moi-même que j’avais toujours besoin d’aide et de feedback avant de prendre une décision. Aujourd’hui, j’apprends à prendre des décisions réfléchies avant de passer à l’action tout en me fiant à ma propre intuition.

J’ai aussi appris que j’étais atteint du « syndrome du sauveur », surtout dans mes relations amoureuses. Je tombais systématiquement dans un triangle dramatique et une relation toxique. Aujourd’hui je sais où est ma limite et je parviens à sortir de cette relation le plus rapidement possible. J’ai aussi appris à mes dépends que même avec la meilleure volonté du monde, il y a des personnes que l’on ne peut pas aider.

J’ai appris aussi que j’aimais toujours me mettre en danger et de façon excessive : que ce soit via le sport ou encore en faisant la fête et par tous les moyens possibles. L’intention est de me sentir vivant… et je sais aujourd’hui qu’il y a d’autre façon de le faire et que cela peut se faire de façon plus contrôlée.

J’ai commencé aussi à m’intéresser à l’entreprenariat et au business. Je suis d’ailleurs actuellement en train de lancer un business avec un ami dans la location de matériel festif dans l’évènementiel.

J’ai appris à reconnaitre et saisir des opportunités, j’ai commencé à donner des cours de boxe avec deux de mes meilleurs amis et vu la possibilité de donner des cours individuels grâce auxquels j’arrive, en fonction de la demande, à arrondir mes fins de mois et j’adore ça !

Le fait de donner des cours de boxe m’a notamment permis de gagner en confiance et d’avoir moins peur de prendre la parole en public. Cela a débloqué une grande peur et des croyances limitantes en moi.

 

CHAQUE JOUR

Chaque jour je deviens quelqu’un de meilleur et j’apporte une plus-value aux autres, du moins j’essaie et je l’espère.

Chaque jour je me remets en question et je mets le doigt sur ce qui ne va pas et doit s’améliorer dans ma vie et mes relations (familiales, amicales et professionnelles)! Je suis bien conscient du travail qu’il me reste à faire : il s’agit du travail de remise en question d’une vie entière.

REACTION EMOTIONNELLE-REPONSE EMOTIONNELLE

Les 7 habitudes de ceux qui réussissent tout ce qu’ils entreprennent.

Stephen R. Covey a fait l’observation suivante : il existe chez ceux qui réussissent tout ce qu’ils entreprennent des points communs. Covey les a notés, étudiés, recoupés. Il en a tiré sept habitudes, constantes de toute réussite professionnelle et personnelle.

Trois habitudes personnelles :
1) Soyez ‘pro-actif.ve’ : vous êtes responsable de votre vie.  Pratiquez le stop : du probable au possible.
2) Soyez conscient.e de votre mission. Adaptez vos désirs à la réalité et servez-vous en pour corriger votre comportement quotidien.
3) Consacrez plus de temps à ce qui vous semble important, pas nécessairement à ce qui vous semble urgent.  Quels sont les principes qui gèrent ma vie ? Pour plus de congruence : donnez priorité aux priorités

Trois habitudes dans vos relations avec les autres ;

4) Choisissez systématiquement les solutions qui avantagent les autres autant que vous-même =WIN-WIN
5) Cherchez à comprendre les autres avant de vouloir être compris.e  (empathie ! empathie !)
6) Sachez évaluer et honorer les différences de fonctionnement entre humains. Inventez des ‘synergies’.1+1=3

La 7ème Clé l’équilibre personnel :
7) Exercez-vous continuellement à parfaire les quatre piliers de votre personnalité : physique, mental, émotionnel, social et spirituel.

Chaque jour j’apprends et je deviens une meilleure version de moi-même ! En quelque sorte, je me coache moi-même quotidiennement, mais je coache aussi mes amis, mes boxeurs et boxeuses, mes collègues et même certains mes clients. (Je travaille chez Proximus).

Aujourd’hui, je peux dire que j’ai beaucoup plus confiance en moi. Quand j’ai commencé l’aventure BAO-Elan Vital j’étais complètement perdu…maintenant je me connais mieux, je sais ce que je veux et où j’ai envie d’aller ainsi que ce que j’ai à faire pour y arrive. C’est une sensation plutôt agréable!

J’ai appris à mieux me comprendre et à me connaitre, à comprendre les autres et ce qui m’entoure, et que ce n’est que le début d’une belle histoire de développement personnel.

Je me sens prêt à accompagner les autres : parfois, j’accompagne en utilisant les outils de la boxe qui me passionne.

Ainsi cette jeune femme que j’ai coaché par ce biais physique:

« Nous nous sommes donc retrouvés à l’abbaye de la Cambre pour une session très « énergétique ». J’avais envie de la pousser au maximum de son énergie pour voir ce qu’il en ressortait. Je l’ai questionnée sur sa vie, sur elle et chaque fois que je percevais sa colère je la faisais boxer à 100% pour accueillir et faire sortir toutes les émotions. Pendant les moments de repos, je partais à la « pêche » aux informations personnelles supplémentaires. Il en est ressorti qu’elle ne s’aime pas comme elle est et chaque phrase qui sortait de sa bouche était négative. Le regard qu’elle a envers elle était vraiment très dur (et je sais ce que c’est). J’ai donc pensé qu’il serait vraiment bien de faire un exercice sur les positions perceptuelles. Le but pour moi était qu’elle réalise à quel point elle était négative lorsqu’elle parlait d’elle-même.

J’ai tourné l’exercice de façon symbolique en lui demandant qu’elle était son animal préféré (réponse : le loup). Je lui ai donc demandé d’interpréter les deux louves qu’il y avait en elle (la louve positive et la louve négative) et de les imiter en prenant soin de la faire rentrer dans le personnage et de changer de position en fonction de la louve interprétée.  

lI en est ressorti beaucoup de choses et elle a pu conscientiser cette lutte permanente entre ses deux louves intérieures et que c’est celle qu’elle nourrirait le plus qui gagnerait. A travers cet exercice elle a pu prendre conscience du regard qu’elle avait sur elle-même et du pouvoir de la formulation et du dialogue intérieur. Depuis je trouve qu’elle a vraiment changé et m’impressionne beaucoup. »

Sébastien Lopez Recabarren – Conseiller commercial

sebastien.lopez.recabarren@proximus.com

 



Catégories :Actualité Ecole Elan Vital, Témoignages

Tags:, , , , , , , ,

2 réponses

  1. Bravo Seb! Beau parcours…. Et enjoy pour la suite!

  2. Waouh ! Félicitations pour ton parcours et ce beau partage.

Répondre à Vanderose Annuler la réponse.

%d blogueurs aiment cette page :