De sportive de haut niveau à Coach en passant par BAO-Elan Vital… par Anne Rita Bertschy

Si on m’avait demandé, il y a 10 ans, où je me verrais en 2020, j’aurais certainement répondu : aux Jeux Olympiques !!! Si on m’avait dit qu’en fait, je me consacrerais à 100% au coaching et que je lancerais ma propre activité indépendante : Optimeez Mental Coaching, je ne suis pas sûre que j’y aurais cru…

Pourquoi ?

J’ai depuis toute petite été attirée par l’équitation. Après avoir participé à de nombreuses compétitions internationales, un rêve est né : concourir aux Jeux olympiques. Championne suisse, 10e des Championnats d’Europe de ma catégorie, j’ai représenté par la suite les Philippines et terminé 4e des Rankings olympiques d’Asie du Sud Est – qualificatifs pour les JO de Rio.

En 2010, du haut de mes 20 ans, j’ai quitté la Suisse pour m’entraîner aux Pays-Bas chez la triple championne Olympique Anky van Grunsven. Il me semblait que tout était tracé, j’avais des rêves, des plans, bref je pensais savoir où j’allais avec confiance. Le chemin était bien défini : Concilier études universitaires en psychologie avec sport de haut niveau en visant les Jeux Olympiques, les Championnats du Monde, la Coupe du Monde…

Mais alors ?

Du jour au lendemain, mon monde bascule et la vie me rappelle que les choses ne se passent pas toujours comme prévu : pour des raisons familiales, je dois brutalement interrompre ma carrière sportive, me séparer de mes chevaux et prendre un nouveau départ.

Résultat des courses ?

S’ensuit un passage par tous les sentiments et émotions possibles : déception, frustration, colère, tristesse, injustice, pour n’en citer que quelques-uns. Et puis un grand « ? » face à l’avenir, l’impression de vide, un questionnement identitaire et de sens, le tout générant un important stress.

Que s’est-il passé ensuite ?

J’ai appris à me relever ! Lors de ces moments très difficiles, j’ai énormément appris sur moi et je dois dire que le module Explorer de l’institut BAO-Elan Vital tombait vraiment au bon moment. Il n’y a pas de hasard…

Comment ça il n’y a pas de hasard ?

Anne Rita Bertschy

Au moment où je me suis inscrite au trajet Explorer, je ne savais pas encore que ma carrière sportive prendrait fin prochainement. En tant que sportive d’élite, j’avais beaucoup travaillé avec des préparateurs mentaux et psychologues du sport. Pour être honnête, je me sentais relativement confiante par rapport à la connaissance de mon propre fonctionnement et je pensais avoir fait passablement de travail sur moi (je me suis bien trompée !!).

Cependant, je voulais en savoir plus ! En parallèle de ma carrière de cavalière, je voulais continuer à me former et à apprendre tout ce que je pouvais tant pour mon propre développement que pour ma pratique de professionnelle. C’est la raison pour laquelle je suis allée à la soirée d’information du BAO afin d’en savoir plus sur le module Explorer. Il y avait une si belle énergie que j’ai tout de suite senti que cela était juste pour moi et je me suis inscrite rapidement.

Et puis finalement, toute cette période d’arrêt de ma carrière sportive est tombée exactement au moment où le trajet Explorer de l’institut BAO-Elan Vital débutait. Je suis si reconnaissante d’avoir pu, grâce à cette expérience, faire tout ce chemin de découverte, d’apprentissage, de développement et de guérison.

 

Ce que le trajet Explorer m’a apporté ?

Ces 7 modules ont été pour moi une véritable révélation, un changement radical dans ma vie et une de mes meilleures choses que j’aie pu faire pour moi-même. Ce fut un réel voyage, comme si je faisais un tour du monde sauf que je fais un tour de Anne Rita. En effet, j’ai fait la connaissance de Anne Rita, la vraie, l’authentique, avec ses défauts et ses qualités, celle qui a pris conscience de qui elle est vraiment, de ses masques, de ses peurs, de ses vulnérabilités de ses croyances mais aussi de ses ressources, de ses potentialités et de toute la magie qu’il existe autour d’elle.

Ce qui m’a plu durant ce trajet ?

Tout ! Je n’en garde que de précieux souvenirs. Premièrement, j’ai fait des rencontres incroyables, partagé des moments forts, tant avec les autres participants qu’avec nos sages mentors, qui me resteront gravés.

C’était aussi l’entraînement à la pratique du coaching, on se fait coacher – on coach et surtout on apprend à donner et recevoir des feedbacks, ça c’est puissant !

Et puis on est dans le concret, on apprend à comprendre notre fonctionnement, comme si on regardait dans notre boite à outil pour voir ce qu’on a, ce qui fonctionne, ce qui est peut-être devenu un peu obsolète et surtout les nouveaux outils qu’on pourrait y rajouter afin de s’adapter encore mieux aux différentes situations de la vie.

Je dirais aussi que j’ai appris à me reconnecter à mes émotions, à mon corps et écouter mon intuition. Alors que je me décris comme une personne qui aime bien réfléchir à tout, je  peux vous dire que lâcher le mental c’est possible ! De plus, ce qui est génial c’est qu’on se rend compte que tout ce qu’on apprend pour soi-même s’applique pour le coaching…

Pour terminer, cette expérience au BAO m’a encore apporté bien plus au niveau de ma perception globale du coaching. En effet, j’ai énormément apprécié l’approche holistique de BAO-Elan Vital et le fait de ne pas rester cloisonner dans une seule et unique méthode. On sort de sa zone de confort pour découvrir diverses approches. La pratique est vaste, le fait d’être ouvert et d’aborder différentes techniques permet d’agrandir sa « palette d’outils ».

Quel impact sur ma pratique actuelle ?

A la fin du trajet Explorer j’ai vécu une si belle expérience que j’avais envie que tout le monde puisse la vivre également. Cela m’a confirmé ma volonté de devenir coach. Ainsi, j’ai enchaîné avec les trajets Discoverer et Expert qui ont été tout aussi riches. Bien que j’étais déjà rentrée vivre en Suisse, je revenais exprès à Bruxelles pour y participer !

Ces formations m’ont permis de mieux me connaître et m’ont également appris énormément sur moi en tant que coach. J’ai compris l’importance de travailler sur soi-même avant d’aller voir chez autrui. Prendre conscience de son propre fonctionnement permet d’avoir ainsi le recul nécessaire pour comprendre celui de l’autre. Par ailleurs, il va sans dire que j’utilise activement tous les outils acquis durant ce parcours.

Pour conclure ?

J’ai envie de transmettre le message que l’adversité, quelle que soit sa forme, fait partie de la vie et elle nous fait évoluer ! Comment on y fait face, comment on rebondit, le réel challenge au quotidien c’est notre état d’esprit. Voir les échecs ou les apprentissages ? Les frustrations ou les satisfactions ? Les déceptions ou les fiertés ? Les difficultés ou les opportunités ? On peut décider d’être acteur, choisir d’adopter une autre perspective et être bien avec soi!

Que l’on veuille devenir coach ou non, le trajet Explorer est avant tout un cadeau qu’on se fait à soi-même. C’est s’autoriser à prendre du temps pour soi afin apprendre à se connaître pour au final vivre une vie épanouie. Quel que soit nos objectifs ou notre stade de vie, on peut s’outiller pour mieux faire face aux changements ainsi qu’à l’adversité et ainsi développer notre plein potentiel. Il n’y a pas de baguette magique ou de recette miracle, investir en soi demande de l’engagement mais cela en vaut largement la peine.

Anne Rita Bertschy

Grâce à ce voyage au BAO, j’ai pu entamer une démarche de reconnexion entre mon corps et mon esprit qui me permet de me sentir beaucoup plus en harmonie, tant au niveau personnel que dans le coaching. A présent, je travaille comme coach à 100%. J’étais d’abord dans le domaine la réinsertion professionnelle puis je me suis orientée vers les problématiques psycho-émotionnelles et de stress telles que le burnout. Actuellement, je travaille comme coach pour les étudiants de l’Ecole Hôtelière de Lausanne. Et puis surtout, j’ai lancé Optimeez, mon projet indépendant de coaching qui propose des services tant pour le sport et la perfomance que pour le bien-être au quotidien et la santé au travail. Au final, tout est connecté ! Etre bien au quotidien, n’est-ce pas une performance de haut-niveau ?

Pour terminer, c’est l’occasion pour moi d’exprimer ma gratitude pour le BAO de m’avoir redonné à la fois l’élan vital et l’élan de me lancer ! Finalement, il faut dire ce qui est : « BAO Elan Vital » le nom est quand même bien choisi 🙂

https://www.optimeez.ch/

 

%d