Le bonheur est comme un orgasme : si vous y pensez trop, il disparaît

Les 7 règles de Covey et les 9 règles de Tim Minchin

> Soirée Info & Speed Coaching le 10 septembre 2019 au BAO
> Ateliers et Stages BAO-Elan Vital
> Formations longues (Explorer - Discoverer - Expert - Voyager & Consteller)
> Masterclasses
> Invitations au voyage (Dauphins 2019, se revitaliser en Egypte - Global Inspiration Conference 2020 en Suède

En préparation de la rentrée scolaire et de tous les questionnements que cela apporte, pourquoi de pas commencer par la fin?  La fin des études.

Après mes études, diplôme pédagogique en poche je me rappelle que j’attendais impatiemment qu’on vienne me chercher pour me proposer le plus chouette job qui soit.  Il m’a fallu un temps pour comprendre que si je voulais un travail adapté (1980, en pleine crise économique), j’avais intérêt à me bouger et passer du mode réactif à celui de proactif. C’est grâce à Stephen Covey que le déclic a eu lieu. Même s’il date du siècle dernier (le livre de Covey, entretemps j’ai eu d’autres déclics) je vous en recommande la lecture, il y a de chouette exercices à faire avec vos coachés  (> voici le pdf gratuit « Les 7 habitudes de ceux qui réalisent tout ce su’ils entreprennent ») 

Un chapitre est consacré à chacune des habitudes, qui sont représentées par les impératifs suivants :

  • 1. Être ProActif :  Covey recommande une attitude de prise d’initiative, de contrôle de sa vie et met cette attitude à l’opposé de la position de « réactivité », où l’on se retrouve fatalement contrôlé par le monde qui nous entoure.
  • 2. Commencer par définir un Objectif :  explique pourquoi il faut fixer des objectifs à long terme (always begin with the end in mind).  Et le long terme c’est aussi la fin de vie. Covey recommande de formuler sa « mission personnelle » pour mettre par écrit ses propres objectifs de vie.
  • 3. Commencer par le commencement : explique comment être efficace jour après jour en se focalisant sur ce qui importe vraiment vis-à-vis des objectifs à long terme.  First things first. C’est la Gestion du temps, de ce qui est IMPORTANT par rapport à ce qui est URGENT. Comment ne pas se faire piéger par l’urgence et continuer à avancer vers ce qui est important ?
  • 4. Penser Gagnant-Gagnant : comment développer une attitude humaine gagnante en négociant des solutions gagnantes pour soi-même et pour les autres personnes afin de nourrir des relations gagnantes à long terme.
  • 5. Chercher d’abord à comprendre, ensuite seulement à être compris : explique comment communiquer efficacement avec une personne pleine d’émotions et de besoins dont celui de se faire comprendre et de se faire valider par un autre humain. Covey décrit l’écoute empathique comme étant la base d’une communication bidirectionnelle complète, écoute préalable nécessaire à l’humain pour qu’il puisse enfin s’ouvrir aux idées des autres.
  • 6. Synergiser : explique pourquoi et comment le travail en équipe produit des résultats bien au-delà de la somme des résultats de chaque individu (
  • 7. Affûter la scie: l’intérêt de prendre du temps pour s’affuter soi-même par une habitude d’auto-éducation afin de continuer son développement personnel et atteindre ses objectifs. C’est aussi faire du sport, de la relaxation… prendre soin de soi : de son corps, de son esprit, de son mental.

Le paradigme des 7 habitudes

Cela vaut la peine de lire Covey. Son livre le plus connu est Les Sept Habitudes des gens efficaces publié  sous le titre Les 7 Habitudes des gens qui réussissent. Son livre sur la huitième habitude fait référence au développement de l’intelligence intra-personnelle d’Howard Gardner, le développement des intelligences multiples, intelligences acquises donc dès la naissance, permet de créer le talent selon les livres de Covey. Mais laissons-là les gourous américains et passons à l’humour australien.

Tim Minchin comédien et musicien australien, anti-conformiste comme on les aime a donné son speech  de « graduation » (remise de diplôme universitaire) l’université où il a fait ses études.

Minchin donne aux étudiants fraichement émoulus sa version originale  des bonnes règles à suivre pour une vie réussie, règles que je traduis et abrège librement, vous invitant vivement à visionner  la vidéo pour en saisir toute la profondeur. Cherchez les différences et les similitudes avec Covey.

  1. Pas besoin de rêve grandiose. Célébrons nos micro-victoires. Si nous nous focalisons trop sur un objectif à trop long terme, nous risquons de passer à côté du vrai sens de la vie, et ne pas voir l’essentiel
  2. Ne recherchons pas le bonheur à tout prix. Le bonheur est comme un orgasme : si vous y pensez trop, il disparaît. Rendez autrui heureux et vous jouirez vous aussi des retombées. Nous n’avons pas évolué de façon à être continuellement heureux.
  3. Nous avons tous de la chance d’être là!  Se rendre compte comme nous sommes chanceux d’être en vie nous rend plus humble et compatissant. L’empathie est une question d’intuition, mais nous pouvons y oeuvrez consciemment en faisant le choix intellectuel de se focaliser sur la gratitude..
  4. Restons en mouvement.  Faisons de l’exercice. Celui qui nous chante, mais prenons grand soin de notre corps. Vous allez vivre près de 100 ans, avec un niveau de richesse qui dépasse ce que la plupart des hommes ont pu rêver à travers l’histoire ; si vous ne voulez pas vivre cela en étant déprimé, faites du sport.
  5. Ayons des opinions tranchées. Les opinions sont comme les trous du cul, tout le monde en a un ; nos opinions seront quant à elles constamment examinées en profondeur. Ayez une pensée critique propre et ne suivons pas  simplement celle des autres. Soyons intellectuellement rigoureux.
  6. Soyons des enseignants. Partageons nos idées. Ne prenons par votre éducation pour acquise. Réjouissons-nous de ce que nous apprenons et diffusons généreusement.
  7. Définissons-vous par ce que nous aimons. Nous avons tendance à nous définir en opposition à quelque chose. Exprimons plutôt notre passion et vos louanges les choses et les personnes que nous  admirons.
  8. Respectons les gens qui ont moins « de pouvoir » que vous.
  9. Ne nous précipitons pas. Pas besoin de savoir maintenant ce que nous  ferons pendant le restant de notre vie. Ceux qui connaissaient leur trajectoire professionnelle  à l’âge de 20 ans souffrent tous de leur crise àmi-parours la fameuse « mid-life crisis ».

Au passage, Minchin dit quelque chose qui résonne et sonne vrai : l’art et la science ne sont pas antinomiques. Il ne faut pas être anti-scientifique pour faire de l’art. Il définit la science comme l’acquisition incrémentale de connaissances à travers l’observation. Il ajoute que l’art et la science doivent travailler ensemble pour améliorer la manière dont les connaissances sont communiquées.  Moi je vois bien des liens avec le coaching. Et vous, qu’en pensez-vous, comme dit Pascale Seys, une de mes philosophe préférées.

(pensez à activer les sous-titres − ils sont en anglais, mais ils aident bien à comprendre par moments ; autre chose : son discours correspond aux 12 premières minutes de la vidéo)

> Soirée Info & Speed Coaching le 10 septembre 2019 au BAO

> Ateliers et Stages BAO-Elan Vital

> Formations longues (Explorer – Discoverer – Expert – Voyager & Consteller)

> Masterclasses

> Invitations au voyage (Dauphins 2019, se revitaliser en EgypteGlobal Inspiration Conference 2020 en Suède

 

 



Catégories :Actualité Ecole Elan Vital

Tags:, , , , , , ,

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :