Les trois positions perceptuelles

Après 2 années de formation intensive, nos étudiants en fin de cycle Expert passent à la transmission. Ces coachs, formés à la pédagogie participative BAO Elan Vital ont comme objectif de mettre à la disposition des entreprises, des écoles, des organisations, des administrations, leurs compétences de trainer-coach.

Dynamiser l’intelligence collective des groupes, d’équipes, de projets et fédérer les individus par une communication en mode coach : voilà leur mission que ce soit en tant que formateur-coach et/ou dans le cadre de leur profession actuelle (prof, manager, responsable RH, médecin, team leader, psy, teamleader …) dans leur organisation dans le social ou le secteur marchand.

Serge Van Vuchelen, grand sportif qui a une solide expérience dans le monde entrepreneurial nous partage un exercice de coaching très efficace. Le but est d’ouvrir le champ des possibles quand nous sommes coincés dans la vision tunnel qu’engendre le stress. Se flexibiliser afin de débloquer la communication avec l’autre

Si vous voulez voir Serge, ainsi que ses collègues du grand cru ‘Expert trainer-coach 2019, animer un atelier sur des approches de coaching et des outils spécifiques, réservez déjà les 16-17 mars dans votre agenda pour notre festival d’intelligence collective à la sauce de chez nous.  Nous publierons bientôt l’horaire de tous les workshops.

Daniëlle De Wilde, senior-coach BAO Elan Vital

 

« Les 3 positions perceptuelles »

Nous vivons les expériences de notre vie à partir de notre point de vue.

Prendre conscience qu’il ne s’agit que d’une perception très limitée de la vraie situation est parfois très intéressant.

Connaissez-vous le dictons amérindien qui dit : « Avant de faire sa « langue de vipère » sur son frère, il faut avoir marché plusieurs lunes dans ses Mocassins.” ?

Ce dicton en dit long sur cet outil de développement personnel qu’est le modèle « des 3 positions perceptuelles ». Il vous aidera particulièrement dans le cadre relationnel.

Au quotidien, nous vivons les expériences de notre vie à partir de notre point de vue, de notre « carte du monde ». Il est parfois intéressant de prendre conscience du fait qu’il ne s’agit que d’une perception très limitative de la situation.

Un exemple très concret serait de nous permettre au quotidien de gérer autrement, d’avoir une nouvelle perspective sur un conflit, une divergence avec n’importe quel interlocuteur.

Le modèle des positions perceptuelles qui nous vient du monde de la programmation neuro-linguistique offre de découvrir de nouveaux points de vue. Parmi l’infinité de choix, le modèle en retient 3 qui sont particulièrement intéressants.  

La position 1: Moi, ma perception toute subjective, ma façon de voir au quotidien.

La position 2: L’autre, sa perception,  quelle que soit la personne, son point de vue, ce que la personne voit, entend, ce qu’elle sent, ce que sont ses valeurs, ses croyances, ses émotions…..soit « chausser les Mocassins de l’autre » !

La position 3 :  La position d’un observateur neutre : il s’agit de vivre l’expérience comme un observateur extérieur.  Je me vois et je vois l’autre avec les sensations neutres d’un observateur.

L’idée est très simple : vous permettre de percevoir de 3 points de vue différents une même situation qui se présente à vous afin d’avoir plus de choix et d’ atteindre un win-win plutôt que de vouloir avoir raison au prix de la relation. 

EXERCICE PRATIQUE

que vous soyez, visualisez ou représentez devant vous 3 positions(ancrages) séparées l’une de l’autre (voir dessin ci-joint). Déplacez vous de l’une à l’autre au gré de l’expérience.

  1. Rappelez-vous une situation dans laquelle vous êtes en interaction avec une autre personne. Vous avez des opinions divergentes sur un sujet, vous êtes en désaccord et la discussion tourne au conflit.

Revivez la situation de votre point de vue comme vous l’avez vécue. Prenez conscience de ce que vous voyez, entendez, de votre dialogue intérieur, de ce qui est important pour vous à ce moment. Quelles sont les valeurs que vous défendez ? En quoi le point de vue ou l’attitude de l’autre ne convient pas avec vos pensées, vos croyances, vos certitudes.  Qu’est-ce qui vous heurte ?

2. Placez-vous ensuite dans la peau de l’autre. Cela doit vous demander d’intégrer, aussi fidèlement que possible votre interlocuteur, un peu comme un acteur qui jouerait le rôle d’un personnage en l’incarnant  complètement : votre ton de voix, votre intonation, votre posture correspondra à la sienne.

3. Parlez-vous à vous-même en son nom. Défendez dans ce dialogue intérieur sa perception de la situation, comment il l’a vécue, les valeurs qu’il défend dans son attitude, son point de vue. Quelle est son intention positive pour lui-même dans ce contexte ? 

Après cela, revenez ici et maintenant. Sortez de ce rôle. Remarquez en quoi votre perception différente de la même situation est déjà un peu modifiée. Qu’est-ce qui est peut-être déjà changé dans votre perception maintenant que vous avez mis ses chaussures? 

Mais n’en restons pas là, passons à la troisième position. 

4. Placez-vous dans la troisième position. Partez d’un point de vue extérieur, imaginez que vous êtes une caméra qui a filmé la situation. Vous voyez ‘vous’ et ‘l’autre’ à distance ? Que font ces personnes- là dans cette situation? Que disent-elles ,sur quel ton, comment bougent-elles ?

Votre ressenti se doit d’être neutre.  Si vous sentez une émotion vérifiez que vous n’êtes pas « contaminé » par la première ou la deuxième position. Réécoutez les paroles qui se sont échangés, remémorez-vous les gestes, les attitudes, le ton de la voix, les intonations.

Quand vous avez la sensation d’en avoir assez découvert revenez ici et maintenant. Sortez de ce 3 ième rôle.

Qu’avez-vous découvert ? Cela vous aide-t-il à relativiser la situation ? Sachant ce que vous savez maintenant en quoi auriez-vous agi différemment ? Qu’auriez-voulu dire d’autre ou autrement ? 

Cette méthode est utilisée en coaching pour accompagner une personne dans la gestion d’une relation difficile, d’un conflit avec l’autre. Cette méthode peut également préparer cette même personne à appréhender d’une autre manière une future réunion ou rencontre présumée difficile.

A la différence de « l’auto-coaching » décrit dans cet article, un coach pourra plus facilement accompagner la mise en situation de rôle la personne, pour faire ressortir de façon plus puissante les prises de consciences obtenue grâce à ce modèle.

 

SITUATION SUR LE TERRAIN

Afin de rendre plus concret ce processus, voici un exemple rencontré durant un de mes coachings :

Deux associés vivaient un conflit qui pénalisait l’entreprise et détériorait gravement le

Bien- être d’un des protagonistes. La communication ne se limitait plus qu’au strict minimum entre les deux hommes.

Après avoir fait détailler la réalité de ce conflit, les faits, j’ai pu guider l’associé le plus affecté dans le processus des positions perceptuelles.

Déjà après avoir pris la position 2, une compréhension tout autre de la réalité de son associé a éclairé son visage. C’est alors en position 3, qu’il a pu se donner les conseils adéquats pour aborder la prochaine rencontre qu’il voulait mettre en place le plus rapidement possible. Sa confiance était reboostée.

Cette réunion fut organisée entre eux deux 1 semaine après. Les deux hommes ont pu se comprendre sans jugement, mais surtout avec la tolérance que chacun à « sa carte du monde » et qu’il faut en tenir compte. Ils ont pu définir ensemble 3 actions à mettre en place afin que la source du conflit disparaisse. Ce fut le cas quelques semaines après, avec des conséquences très positives auprès du personnel qui craignait une aggravation du conflit.

Dès le moment où l’on se comprend et où l’on comprend l’autre, nous nous donnons la possibilité de réconcilier les points de vue et de changer de comportement. 

 

Serge Van Vuchelen 

Trainer-Coach Certifié

BAO Elan Vital

http://www.svcoaching.be

 

 

 

 



Catégories :Actualité Ecole Elan Vital, Témoignages

Tags:, , , , , , , , ,

1 réponse

  1. Nous ne voyons pas la vie comme elle est , nous la voyons comme nous sommes ( disait l’autre … )
    Si tu comprends l’autre , c’est gagné à 90% !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :