La stratégie de créativité de Mickey

“Pour créer une chose vraiment extraordinaire commencez par la rêver, ensuite réveillez vous calmement et allez d’un trait jusqu’au bout du rêve sans jamais vous laisser décourager” (W. Disney).

Nous connaissons tous Walt Disney et son monde féérique. Mais comment ce grand rêveur s’y est il pris pour convertir ses rêves en un monde magique accessible à tout un chacun ? Et quel est le secret de sa longévité ? C’est ce que Robert Dilts* a analysé et modélisé ensuite au travers de son outil “la stratégie de créativité de Disney”.

Selon Dilts, l’approche de Disney était simple : il commençait par rêver ce à quoi il désirait arriver, ensuite il matérialisait son rêve sous forme de plan d’actions, et enfin il portait un regard critique sur la réalisation. Il répétait ensuite ces trois étapes en boucle jusqu’au moment où son regard critique ne trouvait plus rien à redire. C’est donc une méthode en trois étapes que Dilts nous propose dans son outil de créativité :

1. Rentrer dans la peau d’un REVEUR qui se donne toutes les permissions. A ce stade il nous invite à visualiser notre rêve. A rentrer dedans, comme si nous étions le personnage d’un film. Il n’y a aucune limite, aucune contrainte à notre imagination, comme si nous avions une baguette magique qui ouvre tous les possibles. Nous commençons par définir le QUOI de notre rêve.

2. Nous passons ensuite à une étape plus pragmatique dans laquelle nous rentrons dans la peau d’un REALISATEUR qui va définir les séquences nécessaires à la réalisation de notre rêve. Nous répondons alors aux questions du COMMENT, du QUAND, du OU, du QUI. Il est important à ce stade de n’apporter aucune restriction au rêve. Ça, ce sera le travail de l’étape suivante.

3. Dans cette étape nous rentrons dans la peau d’un CRITIQUE constructif, qui porte un regard bienveillant sur le projet, et commence par mettre en évidence les points positifs. Ce qui est bien en place dans le plan de réalisation et qui ne doit pas être modifié. Le critique s’attache ensuite à identifier ce qui pourrait être amélioré, ce qui pourrait mettre à mal le succès du projet. Pour ce faire le critique adopte une position méta qui va lui donner le recul nécessaire pour voir le plan à la fois dans son ensemble, mais aussi dans les détails. Il est indispensable que le regard du critique se porte sur le plan de réalisation, et non sur le rêve lui-même. Il s’attache aussi à confirmer le sens du projet en répondant à la question du POURQUOI.
Les points soulevés par le critique sont ensuite ramenés à l’étape 1 chez le rêveur qui va véritablement rêver la solution à ces points d’amélioration. Nous rentrons ainsi dans un cercle vertueux qui va permettre de concrétiser un projet qui nous correspond vraiment, en tirant le meilleur parti à la fois de de notre capacité d’imagination et de nos compétences opérationnelles, et ce avec un regard critique constructif.

Ces 3 dimensions sont présentes chez chacun d’entre nous en permanence, même si nous avons tous une dimension de prédilection. Cependant la plupart du temps ces 3 états sont présents en même temps, se livrant un combat chaotique, aboutissant à la domination de l’un ou l’autre. Nous nous retrouvons alors soit à rêver sans jamais aucun passage à l’acte, ou à planifier un projet qui n’aboutira pas ou ne durera pas dans le temps, ou à ne même pas nous autoriser à rêver quoi que ce soit parce que convaincus que cela n’est pas possible sans même lui avoir donné une chance !

La stratégie de Disney permet au contraire d’appréhender ces trois états avec la technique des positions perceptuelles qui va donner voix au chapitre à chacun des 3 états, successivement, avec bienveillance et respect mutuel.
Cette méthode nous permet d’accéder à nos talents naturels de créateur en allant chercher dans nos tripes ce qui nous correspond vraiment, sans la censure de notre raison, et de définir ainsi un objectif cohérent avec nos valeurs et notre moi profond. Cela permet de maximiser les chances de succès.

Cette méthode est utilisée en coaching pour accompagner une personne soit à créer un projet, soit à l’améliorer. Elle est aussi beaucoup utilisée dans les groupes de travail pour aider une équipe à définir un objectif ambitieux et réaliste. Disney avait poussé l’approche jusqu’à créer des espaces dédiés à chacun de ces états. Il avait ainsi mis en place une organisation capable de “s’auto-critiquer”, ce qui est un des principes fondateurs du Lean utilisé aujourd’hui dans la plupart des entreprises.

Pour aller plus loin “Mozart et Disney – Stratégie du génie – Robert Dilts”

Article écrit par

Maria Augusto Moleira
Coach certifiée BAO Elan Vital, Développement Personnel, Coaching, Mentoring & Supervision.
Praticienne en PNL certifiée Ressources Institut

Plus de 20 ans d’expérience en management dans un contexte international. Intervient en français, néerlandais et portugais.

Maria.Moleira@gmail.com

* Robert Dilts (né en 1955) est un auteur, formateur et consultant américain travaillant dans le domaine de la programmation neuro-linguistique (PNL), et auteur de la modélisation des stratégies de génies de notre culture (De Vinci, Mozart, Disney, Bateson, Freud…).

Ce blog BAO-Zoom se veut une plateforme pour celles et ceux qui désirent partager leurs coups de coeur, coups de gueule et coups de génie, il est ouvert à toute personne désireuse de proposer une contribution ayant trait au développement personnel, au coaching, au leadership, à l’intelligence collective. Contactez Daniëlle De Wilde d.dewilde@baogroup.be.



Catégories :Actualité Ecole Elan Vital

Tags:, , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :